« Non pas toi, c’est maman qui fait! »

2crédit photo Demoizelle Vivi

« Nooon c’est pas toi qui fait, c’est maman!!

Kiminette viens, je vais te donner ton bain

– Non pas toi, c’est maman.

– Kiminette, viens, je vais t’habiller.

– Non pas toi, c’est maman.

.– Kiminette viens, je vais te brosser les dents.

– Non pas toi, c’est maman »

Voilà la réplique à laquelle a eu droit m’sieur mon chéri pendant un bon moment! Disons les choses comme elles sont, durant cette période Kiminette a mené la vie dure à son Papa et semblait « préférer » maman… Au début, en tant que maman j’ai trouvé ça très flatteur mais au bout d’un moment ça m’a vraiment fatigué.
C’est uniquement moi qui devais lui donner son bain, lui faire son repas, lui lire une histoire, la coucher, etc. Kiminette n’appréciait plus que son papa s’occupe d’elle. Elle le snobait carrément et lui faisait bien comprendre qu’elle ne voulait que SA maman. Papa insistait un peu mais cela se terminait toujours en grosse colère. J’aurais aimé des fois ne pas avoir à faire où ne pas entendre les: « non, pas toi c’est maman ! ». Et je ne vous parle même pas du désarroi du papa face à sa petite fille qui le rejetait complètement.

MamanQuoiencore_MelleCaroline_illustration

Face à cette situation, j’ai ressenti de la gêne et de la peine pour m’sieur mon chéri. Je ne savais pas trop comment réagir, il m’est arrivé de penser que c’était peut-être de ma faute, que je prenais peut-être trop de place jusque-là. J’avoue que Kiminette et moi sommes plutôt très fusionnelles, des câlins et des « je t’aime », « i love you », « mi tondawé » à longueur de journée. C’est vrai que je passe également beaucoup de temps avec elle, le matin quand elle se réveille, papa est déjà parti au travail, le soir c’est toujours moi qui vais la chercher chez la nounou. Il y a même eu une très longue période où monsieur mon chéri était en déplacement professionnel, il était présent uniquement le weekend. Mais a contrario, à cette période elle était plutôt proche de son papa donc cela ne venait pas de ça.

tattoo-ma-maman-c-est-la-mienne-visuel-bernard-forever_1024x1024source

Un enfant possède un grand pouvoir vis-à-vis de ses parents. Il nous permet de nous remettre en question tous les jours, nous surprend et nous apprend beaucoup de choses. Kiminette grandit, ce n’est plus un bébé, elle s’affirme de plus en plus, veut faire plein de choses toute seule et veut imposer ses choix comme une personne à part entière et c’est bien normal. J’ai entendu dire que les enfants âgés entre 2 et 3 ans vivent habituellement une grande étape souvent surnommée la « première adolescence » ou le « terrible two ». C’est l’âge de l’affirmation. Bien sûr, l’âge mentionné est à titre indicatif, certains la vivent plus tôt ou plus tard, sous formes différentes et à des degrés divers. Je pense que Kiminette traverse cette phase-là.

Et pourtant bien qu’ayant un travail qui lui prend beaucoup de temps, m’sieur mon chéri cherche à être le plus attentionné des pères ainsi que le plus aimant. Mais rien à faire elle ne voulait plus que son papa s’occupe d’elle. C’était assez embêtant de la voir le repousser comme ça. On ne savait pas trop comment réagir mais au final nous avons fait les choses naturellement sans trop se poser de questions. J’ai trouvé que m’sieur mon chéri à plutôt bien gérer la chose, parfois il en rigolait même. Faut dire que quand elle préférait que ça soit maman qui change sa couche radioactive, ça l’arrangeait bien! 😀

Depuis quelques semaines les choses commencent à rentrer dans l’ordre pour le bonheur de tout le monde, même si parfois elle insiste encore pour ça soit moi qui fasse certaines choses. Ce que j’ai compris avec tout ça, c’est qu’il ne faut pas en vouloir à l’enfant et beaucoup relativiser. Un enfant n’aime pas nécessairement plus un parent que l’autre mais il peut clairement trouver les choses plus amusantes avec un des parents en particulier. Il y aura souvent une période papa et une période maman. Ce sont des phases, qui sont normales et nécessaires.
Alors on a relativisé à fond et on a essayé de gérer à la situation du mieux que l’on pouvait. Je ne suis pas une professionnelle de l’éducation infantile, j’apprends de mes expériences, je me considère encore comme une maman débutante qui n’a pas fini d’apprendre. Mais si vous traversez cette phase un jour, voici quelques petits conseils qui vont vous aider à mieux vivre cette situation embêtante.

39019source

Ne pas prendre très au sérieux les rejets de l’enfant et surtout ne pas insister s’il repousse l’un des parents mais lui expliquer que ce n’est pas très gentil de le faire.

N’hésitez pas inclure le parent repoussé dans les jeux, dans les conversations avec l’enfant : « tu viens jouer avec papa et maman? » « Papa et maman vont te faire à manger » etc.,

Ne jamais se contredire devant l’enfant ou prendre son parti. Il faut une certaine cohésion entre parents, surtout sur l’éducation, sinon ils sont perdus et ils vont vers la facilité, c’est-à-dire vers celui qui est de leur côté.

Être patient et attendre que ça passe.

Cet âge-là n’est pas facile. Nos petites canailles ont leurs petites lubies et commencent les caprices et parfois les grosses colères. Le plus important est donc de ne pas se laisser « commander », savoir poser des limites et s’affirmer en tant que parent. Kiminette n’a pas fini de nous en faire voir, mais qui a dit qu’être parent est un long fleuve tranquille? Pour le moment je profite de cette période de complicité entre elle et moi avant que ce fameux « Oedipe » apparaisse 😀

IMG_2136crédit photo Demoizelle  Vivi

2 réflexions au sujet de « « Non pas toi, c’est maman qui fait! » »

  1. Moi je sui sen plein dedans et c’est super dur !! son père se sent rejeté du coup je me retrouve à gérer 2 enfants 🙂 !!!
    Nous on a installé une routine, le soir avant de se coucher elle doit dire bonne nuit à papa (vu que c’est maman qui la couche sinon elle ne veut pas) avec le combo bisous (bisou esquimau et bisou d’amour) et le soir c’est papa qui donne a manger quand il est là et s’occupe du brossage des dents …. mais j’avoue que lorsque son père lui demande un bisou et qu’elle lui dit « Non » et deux secondes après viens me faire un gros câlin avec le regard  » maman y a droit mais pas toi nah !! » j’ai mal pour lui !!!
    Je me console en me disant que quand elle aura 10 ans son papa sera le plus fort, le plus beau, le meilleur et toussa et toussa et maman sera la relou de service… donc j’en profite un peu …

    c’est une mauvaise période à passer jusqu’à la prochaine de cette belle aventure … qu’elle idée folle d’avoir des gosses 🙂

    J'aime

  2. Ici c’est un peu le contraire! Car elle passe plus de temps avec son père qu’avec moi! Mais heureusement qu’elle ne me rejette car dès que je rentre, je suis totalement à elle! On joue, on chante, on fait les folles et le week end c’est activités entre filles! On a chacun notre place! Mais au début je m’en suis voulue de ne pas passer plus de temps avec elle!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s