Il était une fois Kimy Jolie…

Bonjour, c’est moi la fille qui passe une fois par mois sur son blog…
Ah si seulement j’avais autant de temps que d’idée! Cette petite phrase peut très bien devenir ma devise.
Force est de constater que je n’arrive pas à accorder du temps à mon petit blog et je ne vous cache pas que bloguer me manque un peu. Mais ces deux derniers mois, un petit projet m’a pris pas mal de temps. Un projet qui a failli ne pas voir le jour tellement j’hésitais à me lancer. Je suis de ces personnes un peu dures envers elles-mêmes et perfectionnistes sur les bords. Pour moi, si ce n’est pas au top, ce n’est même pas la peine d’y penser… Mais bon après mûre réflexion j’ai décidé d’être un peu plus tendre avec moi-même et de me donner une chance de commencer là où je suis et avec ce que j’ai. Car en même temps si on attend que tout soit bien fini à la perfection et bien on ne tente jamais rien!
Je vous présente donc mon petit projet : Kimy Jolie

11420103_10206989135345517_1448886320_o

 

Pour celles qui me suivent sur instagram vous avez déjà aperçu mon petit teasing. Aujourd’hui je suis contente de vous en parler enfin!
Maman d’une petite fille, je baigne dans l’univers des contes de fées et ce n’est pas pour me déplaire. Kiminette a une imagination débordante et chaque jour avec elle est une petite aventure.
C’est ma petite princesse, mon inspiration au quotidien. Elle me fait vivre dans son petit monde plein de fantaisie. Elle m’apprend à m’émerveiller d’un rien. Ma Kimy elle aime le rose, le violet et le bleu, les jupes qui tournent et les baskets à paillettes. C’est ma petite muse et c’est grace à elle que m’est venu l’idée de créer une petite collection de mignonneries à son image: métissée, douce et pétillante à la fois.
Kimy Jolie c’est donc une collection de créations originales dont la pièce phare est la jupe tutu en wax, accompagnée d’autres jolies choses: baguettes magiques, headbands, pochons, bracelets, etc.

Du tulle, du wax et des paillettes. Un subtil mélange d’ici et d’ailleurs.
Toutes les créations sont des pièces uniques ou en toutes petites séries, entièrement créées à la main. Des jupes simples mais raffinées, des accessoires funs et colorés. C’est une petite collection, avec des articles en nombre limité mais j’espère sincèrement qu’elle vous plaira. Les nouveautés viendront au fur et à mesure et au gré de mes inspirations.
Voici donc une partie des modèles qui sont disponibles dès aujourd’hui dans ma boutique ETSY. À savoir que chaque création peut être personnalisée et réalisée sur commande en fonction des tissus disponibles.

Je vous donne à présent rendez-vous du côté de Kimy Jolie 😉

02

 

1c

3d3c

2d

2g

0 2h5a 1a

Pour voir le reste de la collection et être informées des mises à jours, n’hésitez à vous abonner aux comptes Facebook et Instagram KIMY JOLIE 😉

 

 

 

(Confidences de maman} Ma petite écoliere

1

Il y a 2 semaines, Kiminette a fait sa première rentrée à l’école. Une nouvelle étape et pas des moindres. Comme beaucoup de mamans, j’étais un peu stressée à l’approche de cette fameuse rentrée. J’avais hâte et en même temps j’appréhendais un peu. C’est déjà une grande mais c’est encore ma toute petite… Elle sort de son cocon et rentre dans le monde, dans la vraie vie! Les copains, les copines, découverte d’un nouvel univers et de nouvelles habitudes.

Elle était prête depuis longtemps, propre depuis janvier, elle avait déjà l’habitude d’être avec d’enfant, enfin au moins une fois par semaine. On lui parlait souvent de l’école, sur ce qu’elle allait y faire, des copains des copines, de la cantine, la maîtresse, apprendre à partager, à attendre son tour, etc. Elle donc était impatiente, elle avait hâte et on entendait parler de l’école tous les jours. Elle me demandait souvent si elle pouvait déjà y aller et je devais lui expliquer que ce n’était pas encore ouvert, ce qui la contrariait un peu…

Et le grand jour est enfin arrivé notre Kiminette a fait sa première rentrée en petite section. Ce matin-là, je crois qu’elle ne réalisait pas encore. C’est seulement après son petit déjeuner, quand je lui ai demandé de venir s’habiller pour partir à l’école qu’elle a comprise et sautée de joie. Et moi j’avais la boule au ventre… On avait choisi ses vêtements la veille. Une petite robe à l’imprimé écossais, un gilet et des ballerines. Le parfait uniforme de petite écolière.

Son école est à deux minutes, juste derrière notre immeuble. Elle connaissait donc le chemin. Elle était tout excitée et on pouvait voir une joie immense dans ses yeux. Elle marchait loin devant moi et me demandait de me dépêcher. Quand nous avons passé la porte de sa classe, Kiminette est partie toute de suite s’amuser et j’ai dû la freiner un peu pour qu’on aille au moins dire bonjour à sa maîtresse. Cette dernière lui a donné une petite photo d’elle pour qu’elle aille la coller sur le portemanteau quelle aura choisie. Tout de suite après, demoiselle Kiminette est partie s’amuser avec une petite fille qu’elle ne connaissait pas encore. Elle m’a à peine regardé quand je lui ai expliqué qu’elle allait manger à la cantine et que je reviendrai la chercher le soir. Elle n’a pas pleuré et contrairement à ce que je croyais, moi non plus ! La boule au ventre que j’avais avait disparu. La voir aussi à l’aise m’a rassurée et j’étais fière d’elle.

Ses premières semaines se sont donc très bien passé. Elle est dans son élément, elle adore l’école et elle s’est vite intégré Elle a même déjà une copine dont j’entends parler tous les jours. Concernant ses journées, je pensais qu’elle allait me les raconter mais non que nenni, juste quelques bribes… J’avoue que ça m’a fait tout bizarre car sa nourrice me faisait toujours un résumé de sa journée. Mais bon ce n’est pas plus mal, elle se crée son petit monde à elle, du coup je n’insiste pas.
Aujourd’hui mes appréhensions sont derrière moi. En fait, je suis fière de la voir si bien grandir et évoluer, de la voir si heureuse et épanouie.

Et chez vous, comment s’est passée la rentrée ?

00

 

{Mini look} Bleu denim

Hello tout le monde! Ça fait une éternité que je ne suis pas passée par ici… Je rentre de mon séjour au Gabon où j’ai passé des moments formidables auprès de ma famille et de mes amis. Je n’ai pas souvent l’occasion de le faire, alors j’avais envie de profiter à fond de chaque instant, d’où l’absence de post sur le blog durant cette période. Aujourd’hui je vous reviens donc après mettre bien ressourcée et avec de nouveaux articles. Nous sommes lundi et qui dit lundi dit nouveau look! Mais cette fois c’est demoiselle Kiminette se lance. Plus elle grandit, plus elle s’affirme et même si elle me laisse toujours décider de ce qu’elle va porter, elle aime avoir la possibilité de choisir elle-même ses tenues. S’habiller pour elle est un vrai plaisir, alors je la laisse de temps en temps choisir et lui donne un coup de main pour bien accorder! (En effet, des bottes de pluie avec une robe de princesse ça ne le fait pas toujours) Le look du jour est total denim ou presque! Dans tous les cas, c’est du total bleu! Bah oui il n’y a pas que le « rôôôse » dans la vie. J’aime beaucoup l’association de 2 pièces en jean basiques. Loin d’être si basique ou « hasbeen » que cela, le total look jean peut s’avérer être très frais, si on opte pour look denim color-block, en mélangeant du jean clair et foncé, du strecth, du délavé, etc. Je pense en effet que pour avoir un total look jean réussi, aussi bien pour les petites demoiselles que pour les grandes,  , il faut du contraste dans les bleus. Cela  permettra de démarquer la tenue et de lui donner du relief. Du bleu, du jean, du délavé, des pois, du simple mais du funky.

Kiminette porte:

Un tee shirt à poids Kiabi Un jegging H&M Une jacket Kiabi Des sandales H&M

03 6 1 8 7

Et vous, vous êtes plutôt pour ou contre le total look jean?

    Je vous souhaite un bon début de semaine, plein de bisous :* !

{Confidences de maman} Une petite demoiselle

a

Que le temps passe vite!
La semaine dernière  Kiminette a eu 3 ans déjà!
J’ai l’impression que c’était hier la première fois que je la serrai contre moi, que j’apercevais dans le regard de son papa une joie et une fierté immense et ces larmes qu’il a versé, qui m’ont terriblement ému.
Notre petite puce a bien grandi. Elle n’est définitivement plus un bébé mais une vraie petite demoiselle.
Une jolie petite fille pleine de joie de vivre qui m’épate à chaque instant, qui me tient la conversation sans problème, qui me pose des questions intelligentes (ou pas), qui me pose parfois des colles et me fait bien rire par ses remarques adorables… Bref une petite fille qui a déjà 3 ans.

Elle s’arrête devant les vitrines et s’exclame devant les chaussures. Elle remet ses cheveux en place d’un petit geste de la main en arrière: « regarde maman, je suis « jolite » comme ça! ». Elle aime se dandiner devant la glace, elle louche sur mes rouges à lèvres et elle ne jure que par les robes et les ballerines. Elle adore porter mes sacs à main, mes talons et veut tout faire comme moi. C’est ma petite apprentie. Elle adore m’accompagner en cuisine et goûter à tout. Elle me seconde et m’aide à sa façon. Toujours là, dans mes pas, des fois que j’aurais besoin d’elle.

Ma grande fille, ma petite demoiselle. C’est tellement merveilleux de la voir grandir et s’épanouir…

J’aime son petit rire encore très enfantin qui me chatouille là dans mon coeur et m’émeut à chaque fois. J’aime quand elle me tire par la main pour que je vienne danser avec elle. J’aime son odeur sucrée, ses petites joues douces que je pourrais câliner toute ma vie. J’aime ses yeux rieurs, qui se plissent et se ferment presque quand elle sourit. On aurait dit son papa. J’aime sa petite bouille quand elle fait la moue, son petit caractère bien trempé! Il n’y a pas une journée où elle ne me fait pas rire, ou sourire! Même quand je la gronde, j’essaye de me contenir, afin de rester crédible et ferme… Mais parfois c’est vraiment difficile!

Mais là où mon cœur fond vraiment c’est quand elle me serre fort dans ses bras et me couvre de mots doux: quand elle attrape mon visage pour me faire des baisers sur le front, sur le nez, sur la bouche, sur les joues. Quand elle me dit  » je t’aime maman, i love you, mi ton awé! » »tu es ma maman d’amour! » « je t’aime toute la journée quand je dors »…

Aujourd’hui Kiminette à 3 ans.
3 ans d’elle, c’est 3 ans de moi de maman. Toutes les deux nous avons bien grandi. Elle a appris tellement de choses et moi aussi J’ai appris à m’adapter, à être patiente, à lâcher prise et à devenir une meilleure version de moi-même. . Et surtout à voir le bonheur dans les petites choses simples de la vie… Un bonheur simple et immense à la fois.

Ma chérie!
Tu es maintenant une petite demoiselle mais tu seras toujours mon tout petit bébé, même quand tu seras une vieille dame, sache que pour moi tu seras toujours le bébé qui a fait de moi une femme, ta mère.
Je t’aime

b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

STOP THE LYE! Journée coiffure pour enfants

StopFlyer-vincennes-journée-coiffure-enfant-brownskin-731x1024

Voici un évent capillaire des plus intéressants. Il a pour objectif de promouvoir la coiffure et de l’entretien des cheveux de nos enfants de leur apprendre à aimer leur couronne crépue et ainsi éviter la case défrisage. Défriser les cheveux de son, c’est éventuellement lui briser son estime de soi, car oui l’acceptation de soi passe par ces petites choses là. Si on trouve l’entretient des cheveux afro difficiles à l’état naturel, c’est qu’on n’a pas encore trouvé les bonnes méthodes et qu’on doit encore chercher. Il vaut mieux se renseigner et en parler à d’autres mamans qui savent y faire. Cet évent est donc l’occasion idéale.

Je ne suis pas du tout favorable au défrisage des jeunes enfants. Beaucoup de maman optent pour cette option pour la facilité. Moi-même j’ai eu les cheveu défrisés très jeune et jusqu’à ce que je les coupe il y a environ deux ans, je n’avais jamais connu la texture naturelle de mes cheveux et je n’avais pas non plus une belle image du cheveu crépu. Je ne peux qu’approuver ce genre initiative qui vise à enseigner à nos petites têtes brunes la beauté de leurs cheveux et leur à apprendre à s’en occuper dès maintenant sans les enfermer de force dans le carcan du défrisage systématique .On m’a souvent sorti des choses dans le genre « c’est facile pour toi de dire ça, vu que ta fille a les cheveux « métissés »  » (expression que je déteste!). Et je réponds toujours à ces gens de venir voir les cheveux de Kiminette quand je ne m’en suis pas occupé pendant quelques jours! Je crois qu’ils changeraient d’avis sur la question! Quelle que soit la nature des cheveux, il faut apprendre à l’apprivoiser pour pouvoir s’en occuper correctement, c’est tout! Trop souvent j’ai vu des petites filles aux cheveux défrisés horribles, secs, cassants, avec de l’alopécie, et des coiffures pas du tout appropriées à leur jeune âge. En subissant ce genre de traumatisme capillaire un enfant va finir par détester ses cheveux et même à en avoir honte, à la longue.

tumblr_mceahqQTk91rdg8qoo1_500

Je mets un point d’honneur à enseigner à ma fille l’amour de ses bouclettes, c’est vrai ce ne sont que des cheveux me diriez-vous, mais c’est aussi une question d’estime de soi. Alors je fais en sorte que les séances de coiffure et de soins soient des moments agréables. Je ne suis pas une experte, je suis toujours en phase d’apprentissage et c’est un vrai plaisir d’apprendre avec elle. Et si un jour (à sa majorité hein Lol) elle désire défriser ses cheveux, je ne m’y opposerai pas car au fond de moi je saurai que cela sera fait en connaissance de cause, je lui aurai transmis un certain savoir-faire sur l’entretien des cheveux.Pour  en revenir à l’événement, voici le programme qui promet d’être super intéressant autant pour les parents que pour les enfants avec au programme de nombreux ateliers et conférences.

-Conférence débat:

prévention sur les dangers du défrisage

information sur les fibromes utérins

prévention sur certaines pratiques: tresses, casse et à l’alopécie chez les enfants

-Ateliers pour les parents et les enfants

atelier créatif/DIY  avec  KINANOE et FABIBINE: bague, boucles d’oreilles, serre-tête, baguette magique

séance lecture en musique

défilé de coiffures pour les enfants,

stand photo

espace coiffure avec des démonstrations

-Expo vente 

gammes cosmétiques pour enfants et adultes

vêtements et accessoires

-Service traiteur

 

Les billets sont à 3,50€ en prévente et  5€ sur place. L’évènement a lieu à Paris le 7 décembre 2013  à L’Espace Daniel SORANO de 11h à 20h. Vous pouvez acheter vos places ===> ICI

affiche-sam-a2-Ok

« Non pas toi, c’est maman qui fait! »

2crédit photo Demoizelle Vivi

« Nooon c’est pas toi qui fait, c’est maman!!

Kiminette viens, je vais te donner ton bain

– Non pas toi, c’est maman.

– Kiminette, viens, je vais t’habiller.

– Non pas toi, c’est maman.

.– Kiminette viens, je vais te brosser les dents.

– Non pas toi, c’est maman »

Voilà la réplique à laquelle a eu droit m’sieur mon chéri pendant un bon moment! Disons les choses comme elles sont, durant cette période Kiminette a mené la vie dure à son Papa et semblait « préférer » maman… Au début, en tant que maman j’ai trouvé ça très flatteur mais au bout d’un moment ça m’a vraiment fatigué.
C’est uniquement moi qui devais lui donner son bain, lui faire son repas, lui lire une histoire, la coucher, etc. Kiminette n’appréciait plus que son papa s’occupe d’elle. Elle le snobait carrément et lui faisait bien comprendre qu’elle ne voulait que SA maman. Papa insistait un peu mais cela se terminait toujours en grosse colère. J’aurais aimé des fois ne pas avoir à faire où ne pas entendre les: « non, pas toi c’est maman ! ». Et je ne vous parle même pas du désarroi du papa face à sa petite fille qui le rejetait complètement.

MamanQuoiencore_MelleCaroline_illustration

Face à cette situation, j’ai ressenti de la gêne et de la peine pour m’sieur mon chéri. Je ne savais pas trop comment réagir, il m’est arrivé de penser que c’était peut-être de ma faute, que je prenais peut-être trop de place jusque-là. J’avoue que Kiminette et moi sommes plutôt très fusionnelles, des câlins et des « je t’aime », « i love you », « mi tondawé » à longueur de journée. C’est vrai que je passe également beaucoup de temps avec elle, le matin quand elle se réveille, papa est déjà parti au travail, le soir c’est toujours moi qui vais la chercher chez la nounou. Il y a même eu une très longue période où monsieur mon chéri était en déplacement professionnel, il était présent uniquement le weekend. Mais a contrario, à cette période elle était plutôt proche de son papa donc cela ne venait pas de ça.

tattoo-ma-maman-c-est-la-mienne-visuel-bernard-forever_1024x1024source

Un enfant possède un grand pouvoir vis-à-vis de ses parents. Il nous permet de nous remettre en question tous les jours, nous surprend et nous apprend beaucoup de choses. Kiminette grandit, ce n’est plus un bébé, elle s’affirme de plus en plus, veut faire plein de choses toute seule et veut imposer ses choix comme une personne à part entière et c’est bien normal. J’ai entendu dire que les enfants âgés entre 2 et 3 ans vivent habituellement une grande étape souvent surnommée la « première adolescence » ou le « terrible two ». C’est l’âge de l’affirmation. Bien sûr, l’âge mentionné est à titre indicatif, certains la vivent plus tôt ou plus tard, sous formes différentes et à des degrés divers. Je pense que Kiminette traverse cette phase-là.

Et pourtant bien qu’ayant un travail qui lui prend beaucoup de temps, m’sieur mon chéri cherche à être le plus attentionné des pères ainsi que le plus aimant. Mais rien à faire elle ne voulait plus que son papa s’occupe d’elle. C’était assez embêtant de la voir le repousser comme ça. On ne savait pas trop comment réagir mais au final nous avons fait les choses naturellement sans trop se poser de questions. J’ai trouvé que m’sieur mon chéri à plutôt bien gérer la chose, parfois il en rigolait même. Faut dire que quand elle préférait que ça soit maman qui change sa couche radioactive, ça l’arrangeait bien! 😀

Depuis quelques semaines les choses commencent à rentrer dans l’ordre pour le bonheur de tout le monde, même si parfois elle insiste encore pour ça soit moi qui fasse certaines choses. Ce que j’ai compris avec tout ça, c’est qu’il ne faut pas en vouloir à l’enfant et beaucoup relativiser. Un enfant n’aime pas nécessairement plus un parent que l’autre mais il peut clairement trouver les choses plus amusantes avec un des parents en particulier. Il y aura souvent une période papa et une période maman. Ce sont des phases, qui sont normales et nécessaires.
Alors on a relativisé à fond et on a essayé de gérer à la situation du mieux que l’on pouvait. Je ne suis pas une professionnelle de l’éducation infantile, j’apprends de mes expériences, je me considère encore comme une maman débutante qui n’a pas fini d’apprendre. Mais si vous traversez cette phase un jour, voici quelques petits conseils qui vont vous aider à mieux vivre cette situation embêtante.

39019source

Ne pas prendre très au sérieux les rejets de l’enfant et surtout ne pas insister s’il repousse l’un des parents mais lui expliquer que ce n’est pas très gentil de le faire.

N’hésitez pas inclure le parent repoussé dans les jeux, dans les conversations avec l’enfant : « tu viens jouer avec papa et maman? » « Papa et maman vont te faire à manger » etc.,

Ne jamais se contredire devant l’enfant ou prendre son parti. Il faut une certaine cohésion entre parents, surtout sur l’éducation, sinon ils sont perdus et ils vont vers la facilité, c’est-à-dire vers celui qui est de leur côté.

Être patient et attendre que ça passe.

Cet âge-là n’est pas facile. Nos petites canailles ont leurs petites lubies et commencent les caprices et parfois les grosses colères. Le plus important est donc de ne pas se laisser « commander », savoir poser des limites et s’affirmer en tant que parent. Kiminette n’a pas fini de nous en faire voir, mais qui a dit qu’être parent est un long fleuve tranquille? Pour le moment je profite de cette période de complicité entre elle et moi avant que ce fameux « Oedipe » apparaisse 😀

IMG_2136crédit photo Demoizelle  Vivi

La coiffure de princesse

Kiminette  est une petite princesse, aime les princesses et adore tout ce qui touche aux princesses. Toutes les robes et les jupes sont des « robes princesse » et des « jupes princesse ». Ses petites ballerines qui brillent sont des « ballerines cenrillon » (ahem Cendrillon) . Elle ne baigne pourtant pas dans un univers de jeu remplie de princesses, mais  je lui raconte de temps en temps des histoires de princesses. Toutefois elle aime autant « Masch Queen » (Flash MacQueen de Cars) que Cendrillon. Je vous  avoue même que c’est mignon et drôle de la voir jouer la petite princesse « casse-cou ». Ce n’est plus un bébé. Elle collectionne les petits sacs à main, elle aime les robots et les motos ,elle adore les robes qui tournent, jouer à la dînette et aux petites voitures. Une vraie princesse des temps modernes.

Samedi dernier nous assistions au premier anniversaire d’une petite-nièce. Le thème et les couleurs dédiés à ce joli jour étaient papillon, rose, mauve et blanc.  Nous avons donc joué le jeu. Kiminette a  porté une « robe princesse » et pour la coiffure je lui ai naturellement fait une coiffure de princesse! Que voulez vous? Princesse un jour, princesse toujours. 😀

Sachant qu’elle aillait surement bien s’amuser et bien se décoiffer pendant la fête, j’ai opté pour une coiffure très simple mais à l’allure princesse. Je me suis  inspirée de la coiffure de la princesse Tiana (La princesse et la grenouille).  Cette coiffure ne nécessite pas beaucoup de technique, juste quelques petits accessoires. La seule contrainte, c’est  qu’elle nécessite une certaine longueur.

Coiffure de princesse: le petit chignon bun

Je ne vous présente plus ce chignon, un chignon qui ne se démode pas et que j’aime beaucoup. Voici donc la version petite princesse.

Accessoires:

-2 élastiques

-1 un donut

-Petites pinces plates

-barrettes, diadème, etc

-une petite princesse

*********************

-Brossez et attachez les cheveux en queue de cheval haute. Rentrez la ensuite dans le donut (comme un élastique )

-Repartissez toute la chevelure autour du donut en faisant attention à bien le recouvrir.

-Passez un élastique autour du bun et coincez sous le chignon les cheveux qui dépassent. Ajoutez si nécessaire de petites épingles pour mieux fixer la coiffure.

-Accessoirisez le chignon bun avec une petite barrette ou mieux un diadème.

Pour respecter le thème de l’anniversaire, on a opté pour un petit papillon qui briiiiille. 😀

 **Une vrai petite princesse **

4

Princess-Tiana-disney-princess-31869807-1957-2242