Il était une fois Kimy Jolie…

Bonjour, c’est moi la fille qui passe une fois par mois sur son blog…
Ah si seulement j’avais autant de temps que d’idée! Cette petite phrase peut très bien devenir ma devise.
Force est de constater que je n’arrive pas à accorder du temps à mon petit blog et je ne vous cache pas que bloguer me manque un peu. Mais ces deux derniers mois, un petit projet m’a pris pas mal de temps. Un projet qui a failli ne pas voir le jour tellement j’hésitais à me lancer. Je suis de ces personnes un peu dures envers elles-mêmes et perfectionnistes sur les bords. Pour moi, si ce n’est pas au top, ce n’est même pas la peine d’y penser… Mais bon après mûre réflexion j’ai décidé d’être un peu plus tendre avec moi-même et de me donner une chance de commencer là où je suis et avec ce que j’ai. Car en même temps si on attend que tout soit bien fini à la perfection et bien on ne tente jamais rien!
Je vous présente donc mon petit projet : Kimy Jolie

11420103_10206989135345517_1448886320_o

 

Pour celles qui me suivent sur instagram vous avez déjà aperçu mon petit teasing. Aujourd’hui je suis contente de vous en parler enfin!
Maman d’une petite fille, je baigne dans l’univers des contes de fées et ce n’est pas pour me déplaire. Kiminette a une imagination débordante et chaque jour avec elle est une petite aventure.
C’est ma petite princesse, mon inspiration au quotidien. Elle me fait vivre dans son petit monde plein de fantaisie. Elle m’apprend à m’émerveiller d’un rien. Ma Kimy elle aime le rose, le violet et le bleu, les jupes qui tournent et les baskets à paillettes. C’est ma petite muse et c’est grace à elle que m’est venu l’idée de créer une petite collection de mignonneries à son image: métissée, douce et pétillante à la fois.
Kimy Jolie c’est donc une collection de créations originales dont la pièce phare est la jupe tutu en wax, accompagnée d’autres jolies choses: baguettes magiques, headbands, pochons, bracelets, etc.

Du tulle, du wax et des paillettes. Un subtil mélange d’ici et d’ailleurs.
Toutes les créations sont des pièces uniques ou en toutes petites séries, entièrement créées à la main. Des jupes simples mais raffinées, des accessoires funs et colorés. C’est une petite collection, avec des articles en nombre limité mais j’espère sincèrement qu’elle vous plaira. Les nouveautés viendront au fur et à mesure et au gré de mes inspirations.
Voici donc une partie des modèles qui sont disponibles dès aujourd’hui dans ma boutique ETSY. À savoir que chaque création peut être personnalisée et réalisée sur commande en fonction des tissus disponibles.

Je vous donne à présent rendez-vous du côté de Kimy Jolie 😉

02

 

1c

3d3c

2d

2g

0 2h5a 1a

Pour voir le reste de la collection et être informées des mises à jours, n’hésitez à vous abonner aux comptes Facebook et Instagram KIMY JOLIE 😉

 

 

 

« Non pas toi, c’est maman qui fait! »

2crédit photo Demoizelle Vivi

« Nooon c’est pas toi qui fait, c’est maman!!

Kiminette viens, je vais te donner ton bain

– Non pas toi, c’est maman.

– Kiminette, viens, je vais t’habiller.

– Non pas toi, c’est maman.

.– Kiminette viens, je vais te brosser les dents.

– Non pas toi, c’est maman »

Voilà la réplique à laquelle a eu droit m’sieur mon chéri pendant un bon moment! Disons les choses comme elles sont, durant cette période Kiminette a mené la vie dure à son Papa et semblait « préférer » maman… Au début, en tant que maman j’ai trouvé ça très flatteur mais au bout d’un moment ça m’a vraiment fatigué.
C’est uniquement moi qui devais lui donner son bain, lui faire son repas, lui lire une histoire, la coucher, etc. Kiminette n’appréciait plus que son papa s’occupe d’elle. Elle le snobait carrément et lui faisait bien comprendre qu’elle ne voulait que SA maman. Papa insistait un peu mais cela se terminait toujours en grosse colère. J’aurais aimé des fois ne pas avoir à faire où ne pas entendre les: « non, pas toi c’est maman ! ». Et je ne vous parle même pas du désarroi du papa face à sa petite fille qui le rejetait complètement.

MamanQuoiencore_MelleCaroline_illustration

Face à cette situation, j’ai ressenti de la gêne et de la peine pour m’sieur mon chéri. Je ne savais pas trop comment réagir, il m’est arrivé de penser que c’était peut-être de ma faute, que je prenais peut-être trop de place jusque-là. J’avoue que Kiminette et moi sommes plutôt très fusionnelles, des câlins et des « je t’aime », « i love you », « mi tondawé » à longueur de journée. C’est vrai que je passe également beaucoup de temps avec elle, le matin quand elle se réveille, papa est déjà parti au travail, le soir c’est toujours moi qui vais la chercher chez la nounou. Il y a même eu une très longue période où monsieur mon chéri était en déplacement professionnel, il était présent uniquement le weekend. Mais a contrario, à cette période elle était plutôt proche de son papa donc cela ne venait pas de ça.

tattoo-ma-maman-c-est-la-mienne-visuel-bernard-forever_1024x1024source

Un enfant possède un grand pouvoir vis-à-vis de ses parents. Il nous permet de nous remettre en question tous les jours, nous surprend et nous apprend beaucoup de choses. Kiminette grandit, ce n’est plus un bébé, elle s’affirme de plus en plus, veut faire plein de choses toute seule et veut imposer ses choix comme une personne à part entière et c’est bien normal. J’ai entendu dire que les enfants âgés entre 2 et 3 ans vivent habituellement une grande étape souvent surnommée la « première adolescence » ou le « terrible two ». C’est l’âge de l’affirmation. Bien sûr, l’âge mentionné est à titre indicatif, certains la vivent plus tôt ou plus tard, sous formes différentes et à des degrés divers. Je pense que Kiminette traverse cette phase-là.

Et pourtant bien qu’ayant un travail qui lui prend beaucoup de temps, m’sieur mon chéri cherche à être le plus attentionné des pères ainsi que le plus aimant. Mais rien à faire elle ne voulait plus que son papa s’occupe d’elle. C’était assez embêtant de la voir le repousser comme ça. On ne savait pas trop comment réagir mais au final nous avons fait les choses naturellement sans trop se poser de questions. J’ai trouvé que m’sieur mon chéri à plutôt bien gérer la chose, parfois il en rigolait même. Faut dire que quand elle préférait que ça soit maman qui change sa couche radioactive, ça l’arrangeait bien! 😀

Depuis quelques semaines les choses commencent à rentrer dans l’ordre pour le bonheur de tout le monde, même si parfois elle insiste encore pour ça soit moi qui fasse certaines choses. Ce que j’ai compris avec tout ça, c’est qu’il ne faut pas en vouloir à l’enfant et beaucoup relativiser. Un enfant n’aime pas nécessairement plus un parent que l’autre mais il peut clairement trouver les choses plus amusantes avec un des parents en particulier. Il y aura souvent une période papa et une période maman. Ce sont des phases, qui sont normales et nécessaires.
Alors on a relativisé à fond et on a essayé de gérer à la situation du mieux que l’on pouvait. Je ne suis pas une professionnelle de l’éducation infantile, j’apprends de mes expériences, je me considère encore comme une maman débutante qui n’a pas fini d’apprendre. Mais si vous traversez cette phase un jour, voici quelques petits conseils qui vont vous aider à mieux vivre cette situation embêtante.

39019source

Ne pas prendre très au sérieux les rejets de l’enfant et surtout ne pas insister s’il repousse l’un des parents mais lui expliquer que ce n’est pas très gentil de le faire.

N’hésitez pas inclure le parent repoussé dans les jeux, dans les conversations avec l’enfant : « tu viens jouer avec papa et maman? » « Papa et maman vont te faire à manger » etc.,

Ne jamais se contredire devant l’enfant ou prendre son parti. Il faut une certaine cohésion entre parents, surtout sur l’éducation, sinon ils sont perdus et ils vont vers la facilité, c’est-à-dire vers celui qui est de leur côté.

Être patient et attendre que ça passe.

Cet âge-là n’est pas facile. Nos petites canailles ont leurs petites lubies et commencent les caprices et parfois les grosses colères. Le plus important est donc de ne pas se laisser « commander », savoir poser des limites et s’affirmer en tant que parent. Kiminette n’a pas fini de nous en faire voir, mais qui a dit qu’être parent est un long fleuve tranquille? Pour le moment je profite de cette période de complicité entre elle et moi avant que ce fameux « Oedipe » apparaisse 😀

IMG_2136crédit photo Demoizelle  Vivi

Ici on roule en Wheely Bug!

Kiminette la gentille petite fille à couette a été très sage, le papa noël (ou plutôt la mamie noël du Gabon)  lui a donc offert un bien joli cadeau! Un super petit bolide mignon tout  plein. J’ai nommé Wheely Bug!

Le WheelyBug est un jouet  trooop  choupinou, c’est un porteur en forme d’animal à 4 roue motrices! 4 roues  MULTIDIRECTIONNELLES antidérapantes qui permettent à bébé d’aller dans tous les sens, il roule en avant, en arrière, d’un côté, de l’autre et il tourne, tourne, tourne bref pour la petite pile que j’ai à la maison c’est le petit véhicule idéal!

wheely bugs

Le design:

Les WheelyBugs ont un design original et épuré à la fois, ils sont fabriqués à la main avec des matériaux  de haute qualité.

-une base en bois hyper solide, fixée sur des roulettes en plastiques antitraces,

-une assise recouverte d’un vinyle matelassé,

-un petit arceau pour se tenir,

-des bouilles de petite  bêtes  trognones !

Il existe différentes versions: souris, vache, coccinelle, tigre, abeille et cochon.
419Sj1bGIJL

Disponible en 2 tailles de 1 à 2,5 ans et de 2,5 à 5 ANS

two_bug

Le seul  bémol c’est le prix de 70€ à 90 €! C’est  certain, ça fait mal au porte monnaie, mais bon il faut se dire que c’est bon investissement, votre enfant l’utilisera au moins jusqu’à ses 5ans!

Ici on a craqué pour la petite frimousse de la souris en grand modèle, c’est qu’elle grande la Kiminette, elle tient bien dessus (il faut que l’enfant ai les deux pieds posés à plat sur le sol et les jambes pliées).

wb3

Ce porteur est très robustes (nos portes et meubles peuvent en témoigner lol) il s’utilise sur n’importe quelle surface (planes!!). Le fabricant indique que non seulement il constitue un jeu idéal pour stimuler la confiance en soi, mais aussi la perception de l’espace et les aptitudes motrice  de l’enfant.

wb4Kiminette  est complètement tombée sous le charme de sa p’tite souris, elle la pousse, la tire, la chevauche, la câline! Moi même j’en suis fan, j’ai presque envie de redevenir petite fille pour pouvoir y monter.C’était le cadeaux idéal pour cette petite fille qui ne sait plus marcher! ^^

wb6

wb2

wb1

Retomber en enfance…

Parfois être maman c’est retomber en enfance…

J’adore ces moments où je me retrouve à jouer à quatre pattes avec Kiminette,
J’adore lui faire des grimaces et l’entendre rire à plein poumons,
J’adore faire mine de prendre une petite tasse de « thé » avec elle dans sa petite dînette,
J’adore l’écouter me raconter ses histoires dans son langage de bébé, j’adore me cacher derrière mes mains et lui faire « coucou! »
J’adore lui courir après pour la dévorer de bisous,

Bref j’adore retomber en enfance en jouant avec ma Kiminette. J’avoue que des fois j’arrête ce que je suis en train de faire, juste pour m’amuser avec elle. L’entendre rire et voir son visage rayonnant, c’est du bonheur à l’état pur. Le rire d’un enfant c’est magique, il efface les pensées noires, et les tracas.
Jouer avec elle me fait oublier l’espace d’un instant les obligations du monde des adultes et je profite jusqu’à la dernière seconde de ces moments de jeux et de complicité.